Non classés

Un petit coup de pouce

Petit coup de fatigue au fur et à mesure que nous approchons de l’hiver ?

Deux plantes connues en médecine traditionnelle chinoise peuvent nous aider.

SHAN YAO (Racine d’igname)

IGNAME

Shan Yao tonifie le qi (l’énergie en général), la Rate, le Poumon et les Reins.

En médecine chinoise l’une des fonctions de la Rate est de transformer les aliments en énergie, les Poumons sont les maîtres de l’énergie de la Respiration et que les Reins sont le siège de l’énergie vitale. Le spectre d’action de Shan Yao est donc relativement vaste.

En outre, son action de tonification reste modérée, ainsi, aucun risque de tomber dans des effets opposés avec trop d »énergie, ce qui pourrait entraîner, par exemple, excitation, agitation, insomnie…

Il suffit d’en mettre quelques morceaux dans une soupe de légume, dans de l’eau de cuisson des pâtes, du riz, dans les plats en sauce… ou d’en râper pour compléter une salade.

DA ZAO (Jujube)

JUJUBE

Da Zao tonifie le centre, tonifie la Rate, nourrit le sang, calme l’esprit, traite l’agitation des organes.

Le Centre en médecine chinoise est constitué du Foie, de l’Estomac et de l’organe Rate-Pancréas.

La médecine chinoise est une médecine holistique qui a une vision globale des choses. Ainsi, la bonne santé, l’entretien de la santé repose beaucoup surtout sur la qualité des relations entre les organes. Derrière, il y a toute la théorie des 5 mouvements ou phase de l’énergie.

Par ailleurs si le Centre, l’Estomac, la Rate interviennent évidemment beaucoup dans le processus de digestion, il s’agit de dépasser le plan purement physique et d’envisager ce processus de façon plus vaste avec la digestion émotionnelle, la digestion des événements… le corps et l’esprit fonctionnant ensembles.    

L’aspect psychologique est encore renforcé car, toujours selon la médecine traditionnelle chinoise, presque la moitié des troubles psychiques viennent d’un problème de sang : « quand le sang n’est pas nourrit, l’esprit s’agite ».

Son action nourrissante reste cependant modérée mais large.

De la même façon que l’igname, il est possible de mettre deux jujubes dans l’eau de cuisson, les plats en sauce…

*   *   *   

Dans les deux cas, il est préférable de faire une cure de 10 jours en en mangeant tous les jours un petit peu, et puis d’arrêter pour observer les effets que cela a eu, plutôt que d’en manger un peu de temps en temps… Ainsi, avec une cure, le corps comprends mieux qu’une action spécifique est en train d’avoir lieu.

Ajouter la conscience, parler à son corps, lui donner verbalement l’information de ce que l’on souhaite peut amplifier l’action bénéfique.

Pour conclure, la médecine chinoise a observé qu’entre chaque saison, il y avait une intersaison. Dans la mesure où ces produits ont principalement une action sur la Rate et que la saison de la Rate est justement l’intersaison, il pourrait être judicieux d’effectuer ces cures entre le 30 octobre et le 15 novembre.

Pascal

2 Réponses à “Un petit coup de pouce”

  1. Le 7 octobre 2016 à 18 h 05 min j-p TERSER a répondu avec... #

    bonjour,
    où peut-on trouver ces produits à Strasbourg ?

    • Le 8 octobre 2016 à 0 h 41 min asams67 a répondu avec... #

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire Jean-Pierre.
      Il est possible de trouver ces produits dans les magasins de produits asiatiques.
      Il y en a plusieurs et le plus grand est au 2 rue Charles Wurtz à Wolfisheim.

      Dernière publication sur Asams67 : Une guerre contre nos esprits

Ajouter votre réponse

Marie Diaz réflexologue |
Nouvelles Voix |
Grandmaitrelapaix |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hypnose Kinésiologie - Claix
| Naaloedyvera
| Associationhashimoto